Votre site web n’est ni une brochure ni une fiche technique

mon site web chez le psyVotre site web n’est ni une brochure ni une fiche technique. Un document à l’écran ne se lit pas comme un livre. Trop souvent, de bons rédacteurs internes n’adaptent pas leur style au média Internet, car ils n’écrivent pas pour le web tous les jours. Les textes de sites web doivent respecter plusieurs règles de base afin que leur lecture soit attrayante.

Les deux premiers paragraphes sont d’une importance capitale. Au lieu de parler de votre entreprise, de qui vous êtes et de ce que vous faites, attaquez-vous immédiatement aux enjeux de votre public cible. Répondez à ses questions.

Demandez­-vous constamment si les internautes seront véritablement intéressés par vos propos.

Êtes­-vous en train de leur infliger un contenu utile, enchaînez-­vous des phrases vides et interchangeables que vos concurrents pourraient tout aussi bien utiliser ?

L’écriture web doit être authentique et s’adresser directement à l’utilisateur. Oubliez la troisième personne qui parle d’une voix impersonnelle : « Chez ABC, nous valorisons l’excellence du service et cherchons constamment à satisfaire nos clients. » Ne vous y trompez pas, ce type de remplissage sans saveur ne convaincra personne. Il vous ennuie et il ennuiera vos lecteurs qui passeront vite à autre chose.

Misez plutôt sur un langage vivant et direct qui propose un bénéfice clair au lecteur : « Cherchez­-vous une équipe dédiée à la clientèle ? Nos agents vous rappelleront dans l’heure et répondront à vos courriels la journée même. » Afin de construire des textes qui seront lus, oubliez ce que vous avez appris à l’école !

La théorie du « sujet amené, posé, divisé et développé » ne fonctionne absolument pas sur le web, car les internautes balayent d’abord les textes plutôt que de suivre un ordre logique de lecture. Pour obtenir de meilleurs résultats (qui se traduiront par un temps moyen de visite plus élevé), utilisez donc la méthode de la pyramide inversée où vous positionnerez les informations les plus importantes en début de texte, un peu à la manière d’un article de journal.

Puis, vous découperez votre texte en phrases de 10 à 20 mots, puis en petits blocs d’informations de 30 à 50 mots faciles à lire.  Chaque paragraphe ne devrait contenir qu’une seule idée. Regroupez ensuite ces blocs en sections de 200 à 300 mots pour en faciliter la lecture.

Ainsi, l’internaute survolera plus facilement les énumérations, les encadrés et les paragraphes graphiquement différenciés.

Tiré de façon intégrale du livre de : Stéphanie Kennan « Mon site web chez le psy »

Éditions Transcontinentale ISBN  978-2-89472-564-1

Un livre rempli d’excellents renseignements sur les sites web.

.

.

.

Posez votre question:

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *